Château D'Ajloun

Les merveilles de la nature et le génie de l'architecture arabe militaire médiévale ont pris forme au Nord de la Jordanie avec deux des plus importantes attractions naturelles et historiques du Moyen Orient : les forêts de pins tentaculaires d'Ajloun-Dibbine et le château Ayyoubide culminant à Ajloun, qui aida à défaire les Croisés il y a huit siècles.  
 
Le château d'Ajloun, Qal'at Ar-Rabad, fut bâti par un des généraux de Salah al Din en 1184 après JC, afin de constrôler les mines de fer d'Ajloun et de dissuader les Francs d'envahir Ajloun. Le château d'Ajloun dominait les trois principales routes menant à la Vallée du Jourdain et protégeait le commerce et les routes commerciales entre la Jordanie et la Syrie. Il devint un lien important dans la ligne de défense contre les Croisés, qui, sans succès, passèrent des décennies à essayer de capturer le château et les villages environnants.
 
Ce château présente quatre tours, des archères incorporés dans des murs épais; il est entouré d'un fossé de seize mètres de large et de quinze mètres de profondeur.
 
En 1215, l'officier Mamelouke Aibak ibn Abdullah fit agrandir le château après la mort d'Oussama, en ajoutant une nouvelle tour à l'angle sud-est, ainsi qu'un pont décoré de bas-reliefs.
Le château fut concédé au 13ème siècle à Salah ed-Din Yousef Ibn Ayoub, dirigeant d'Alep et de Damas, qui restaura la tour nord-est. Cets efforts d'agrandissement furent interrompus en 1260, lorsque les envahisseurs Mongols détruirent le château. Mais presque immédiatemment, le Sultan Mamelouk Baybars le reconquit et le reconstruisit.
 
Ajloun est une excursion courte pouvant se faire depuis Jerash, en traversant la forêt de pins et les plantations d'olives. Sur la route, les visiteurs trouveront une multitude de sites antiques comme des moulins à eau, des forts et des villages, ainsi que les superbes collines et vallées du Nord de la Jordanie.
 
Tout proche se trouve la Réserve Naturelle d'Ajloun. Sur une superficie de 13 km², cette aire protégée abrite des paysages splendides et une vie sauvage diversifiée et riche. À l'intérieur de la réserve, se trouvent deux sentiers de randonnée pédestre et un hébergement de type chalet. La Réserve est gérée et entretenue par la Société Royale pour la Conservation de la nature. 
Inscrivez-vous à notre newsletter
Les merveilles de la nature et le génie de l'architecture arabe militaire médiévale ont pris forme au Nord de la Jordanie avec deux des plus importantes attractions naturelles et historiques du Moyen Orient : les forêts de pins tentaculaires d'Ajloun-Dibbine et le château Ayyoubide culminant à Ajloun, qui aida à défaire les Croisés il y a huit siècles.  
 
Le château d'Ajloun, Qal'at Ar-Rabad, fut bâti par un des généraux de Salah al Din en 1184 après JC, afin de constrôler les mines de fer d'Ajloun et de dissuader les Francs d'envahir Ajloun. Le château d'Ajloun dominait les trois principales routes menant à la Vallée du Jourdain et protégeait le commerce et les routes commerciales entre la Jordanie et la Syrie. Il devint un lien important dans la ligne de défense contre les Croisés, qui, sans succès, passèrent des décennies à essayer de capturer le château et les villages environnants.
 
Ce château présente quatre tours, des archères incorporés dans des murs épais ; il est entouré d'un fossé de seize mètres de large et de quinze mètres de profondeur.
 
En 1215, l'officier Mamelouke Aibak ibn Abdullah fit agrandir le château après la mort d'Oussama, en ajoutant une nouvelle tour à l'angle sud-est, ainsi qu'un pont décoré de bas-reliefs.
Le château fut concédé au 13ème siècle à Salah ed-Din Yousef Ibn Ayoub, dirigeant d'Alep et de Damas, qui restaura la tour nord-est. Cets efforts d'agrandissement furent interrompus en 1260, lorsque les envahisseurs Mongols détruirent le château. Mais presque immédiatemment, le Sultan Mamelouk Baybars le reconquit et le reconstruisit.
 
Ajloun est une excursion courte pouvant se faire depuis Jerash, en traversant la forêt de pins et les plantations d'olives. Sur la route, les visiteurs trouveront une multitude de sites antiques comme des moulins à eau, des forts et des villages, ainsi que les superbes collines et vallées du Nord de la Jordanie.
 
Tout proche se trouve la Réserve Naturelle d'Ajloun. Sur une superficie de 13 km², cette aire protégée abrite des paysages splendides et une vie sauvage diversifiée et riche. À l'intérieur de la réserve, se trouvent deux sentiers de randonnée pédestre et un hébergement de type chalet. La Réserve est gérée et entretenue par la Société Royale pour la Conservation de la nature.