Oasis de Dakhla

Inscrivez-vous à notre newsletter

Dakhla peut difficilement être considérée d'une seule unité. Elle se présente plutôt comme une série de petites localités et hameaux dispersés le long de la route, mais elle offre les plus beaux paysages et les perspectives les plus remarquables de toutes les oasis du désert occidental. Des plantations d'olives, d'oranges et de dattes sont entrecoupées de dunes de sable le long de la route. Les localités de l'oasis abritent quasi toutes des vestiges intéressants comme les Tombeaux d'Al-Muzawaka qui datent de l'époque pharaonique ou Al-Qasr, charmante ville médiévale, faite de briques de terre, dont certains bâtiments datent du 10ème siècle. C'est un véritable dédale de ruelles étroites et de passages secrets. Construite au pied de falaises calcaires, elle est l'exemple de la ville islamique médiévale dominée par la mosquée Nasr el-Din au haut minaret hérissé de rondins bruts qui rappelle les minarets des mosquées d'Afrique Noire. À AI-Qasr, le minaret est construit dans le style ayyoubide (1171-1250).

Balat et Bashandi sont également des villages traditionnels au charme incontestable. Les seuls hébergements se situent à Mut, qui offre également quelques cafés et hôtels.
 
A quelques kilomètres avant Quasr se trouve l’intrigante ruine Romaine de Deir El Haggar. Ce lieu était jadis sous le sable, ce qui explique son extraordinaire préservation. Admirer ces peintures datant de 2000 ans est tout a fait étonnant.
De l’autre côté de ce complexe de temples romains restauré, se trouvent des collines coniques, qui abritent de nombreuses tombes. Certaines ont été fouillées, certaines ont été pillées.